TIJUANA STRAITS KEM NUNN EDITIONS SONATINE

Publié le par chroniqueslitterairesdecorine.over-blog.com

tijuana-Straits.jpg 

Tijuana, frontière du Mexique et des États unis, point de passage important des émigrants clandestins. De nombreuses usines sidérurgiques américaines y sont implantées, polluant le site et exploitant sans vergogne les mexicains qui y travaillent. A grands renforts de dissolvants et autres produits toxiques, des hommes y meurent, empoisonnés, des enfants y naissent, mal-formés, la nature n'y résiste pas non plus.

 

C'est ici que vit Magdalena, une jeune mexicaine qui a fait ses études aux États Unis, de l'autre coté de la barrière. Elle ne supporte pas l'injustice et s'évertue à constituer des dossiers contre ces industriels sans scrupules qui tuent ses frères à petits feu, espérant ainsi faire tomber des têtes et exiger réparation. Un soir, elle échappe de peu à un assassinat et réussit à s'échapper, se réfugiant dans les méandres de la vallée de Tijuana, dans ce site sauvage et pollué aux reliefs escarpés et dangereux. Elle est sauvée par Sam Fahey, un ancien surfeur, aujourd'hui exploitant d'une ferme vermicole vivant au fin fond d'un no man's land aux allures apocalyptiques. Ces deux êtres, au passé douloureux et sombres, pourtant habités par la lumière sont ils à l'abri dans ce lieu perdu et isolé ? Et qui sont les deux mexicains, à la poursuite de Magdalena qui massacrent tout ce qui se trouvent sur leur passage ?

 

Kem Nunn signe ici un magistral roman noir aux accents écologiques et sociales. Dans un paysage dévasté, mais néanmoins grandiose et fort, il décrit remarquablement la vie dans cette partie de la Californie, aux antipodes du rêve americain. Un livre puissant qui ne peut laisser indifférent.

 

 

Publié dans litterature

Commenter cet article